Prochain Atelier Gratuit de Méditation Vibrale.

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Lundi 19 Octobre, 2020 à 18H. Ouvert à tous!

Me Contacter personnellement pour inscription.

Je rencontre Nala le 28 mars 2020.

Nala est une jeune chienne de race labrador qui présente des difficultés comportementales.

Sa maitresse Dominique A. m’a demandée que je lui fasse un soin vibral.

Je me mets donc en contact avec son champ d’énergie… Et je regarde comment elle est placée à l’intérieur de sa bulle, de son aura… Et je perçois son champ davantage à l’avant d’elle-même, c’est-à-dire sous son ventre, comme s’il plongeait vers la terre.

Très souvent chez les animaux, le champ d’énergie ne se décale pas vers la droite ou vers la gauche mais plutôt vers l’avant ou l’arrière de leur corps. Il s’agit d’un décalage du corps astral, du corps des émotions.

Cela me donne une sensation d’un plein, d’une plus grande lourdeur en dessous de son ventre, et en conséquence une plus grande légèreté au dessus de son dos.

Un Enfermement

Nala est enfermée dans une zone qui me semble à la fois lointaine et délocalisée, une zone de vibration basse car elle porte une mémoire de souffrance.

En fait, même si elle est jeune au niveau de son âge, elle semble figée dans une mémoire de son passé vécu, et elle n’arrive pas à s’en libérer totalement.

Je me laisse glisser dans cette sensation lourde liée à cette zone…

Surgissent alors des émotions, des peurs, une très grande anxiété…

Nala porte l’empreinte d’une certaine forme d’autorité qu’elle a certainement connue dans le passé. Elle est dans la peur par rapport à un environnement où elle a du se soumettre.

Et cette empreinte est tellement gravée en elle qu’elle a toujours cette impression finalement d’être encore dans ce même environnement. Même si plus rien n’est similaire aujourd’hui et qu’elle est très aimée, qu’elle est dans une totale liberté de pouvoir s’exprimer, elle ne peut pas véritablement être dans l’accueil de ce renouveau, à cause de ce figement dans cette mémoire obscure d’obligation à se soumettre et à obéir.

Une Insécurité

Je rencontre Nala dans une mémoire d’insécurité, qu’elle a énormément ressentie  dans cette partie passée de sa vie. Une insécurité créée certainement par un manque d’affection ou de présence.

Et elle s’est accommodée à cette souffrance de cette première condition de vie, qui s’est figée dans son corps.

Avec ma conscience, je reste dans cette zone qui est très limitée, très petite, et qui représente bien Nala dans ses peurs et ses contractions, dans son impuissance à prendre sa place pour s’exprimer et vivre tout simplement.

Elle ne peut pas percevoir l’abondance, le bonheur, l’amour, sa place, car elle ne sait pas ce que cela veut dire, ne l’ayant jamais vécu.

Et les premières empreintes se libèrent…

Ce qui me permet de me déplacer un peu mieux dans cette zone sous ce ventre et d’aller vers les intestins et le bas ventre… Je m’enfonce davantage dans cette zone où elle n’a pas ressenti d’affection et d’amour, où elle est seule…

Sous ses côtes à gauche, la région est tel un bloc d’énergie concentrée où rien ne circule.

La libération s’effectue graduellement, petite partie par petite partie…

L’abandon

Nala porte aussi la mémoire de la blessure de l’abandon.

Dans mon image intérieure, je vois une petite chienne pleine d’amour quand elle était bébé, je perçois l’innocence d’un chiot…

Les tourbillons de la vie l’ont emportée petit à petit, l’ont désarçonnée, et finalement elle n’à fait que  subir les évènements cette vie. Elle n’a pas pu faire autre chose que de se laisser faire, innocente qu’elle était, et elle s’est figée dans l’impuissance.

Elle est restée docile, non par choix mais par peur, et toutes ses expériences amassées en couches successives ont créé une accumulation émotionnelle, au point qu’une partie d’elle finalement s’est  éteinte à la vie. Elle n’a plus pu véritablement vibrer, résonner à la joie de cette vie.

L'Abandon

L’Abandon

Cette partie de vie de son passé, bien triste, l’a enfermée dans une forme d’attente, sans savoir ce qu’elle attendait d’ailleurs.

Il s’agit d’un enfermement dans une mémoire, qui crée le non  mouvement et l’attente. 

Et doucement la partie gauche sous le ventre s’étale davantage, se libère, se dé cristallise…

Ce qui me permet de pouvoir me mouvoir un peu plus dans son champ d’énergie, de pouvoir me déplacer un peu plus…

Le désir de l’Être

A présent je rencontre Nala au travers d’émotions de colère, et la colère c’est la vie et le signe que le mouvement repart, parce que derrière cette obligation à se soumettre à un environnement d’autorité, derrière  l’empêchement et l’isolement, il y a l’état d’origine, le désir de l’être qu’elle est, qui Lui ne demande qu’à vivre la Vie.

Cette mémoire de l’enfermement bloque ce courant de Vie, cette ardeur de Vie confinée au fond de Nala et cela lui crée un mal être et un combat intérieur incessant.

C’est comme si elle ne présentait dans son comportement,  qu’une facette d’elle-même qui a été construite par ce passé. Et elle ne peut pas s’autoriser simplement et naturellement à être elle-même, à vivre sa vie dans cette joie originelle, et elle est triste au fond d’elle-même.

Et là je me dirige instinctivement au niveau de son cœur, à l’avant de sa poitrine entre ses deux pattes… Zone du cœur qui se libère progressivement…

Puis je me déplace à nouveau et remonte jusqu’à la gueule, et la tête au niveau des cerveaux…

Pour percevoir une forme de plaque rigide et absolument pas ondulante, et je reste présente à cette zone précise…

Nala semble se libérer petite partie par petite partie…

Mais ma perception globale de son champ me fait ressentir qu’elle est encore très loin dans cette profondeur sombre d’elle-même, comme si elle n’est pas encore revenue à la surface de sa réalité  présente. 

Je ne peux m’empêcher de m’interroger :

« Pourquoi certains humains prennent des animaux si c’est pour les abandonner ou les laisser dans un coin, si c’est pour ne pas recevoir leur amour ? »

Les animaux sont là pour nous aimer, ils nous aiment profondément et ils nous sont fidèles …

Et la zone du cerveau se libère un petit peu plus…

Mais Nala n’est pas totalement libre de cette coque qui l’enferme.

La Mémoire d’origine

Je me déplace vers son cerveau droit jusqu’à l’oreille droite… Où là j’arrive à percevoir une partie de sa personnalité : la partie qui vit, joyeuse et insouciante.

Je vois ses premières images telle qu’elle était à l’origine … Je la vois jouer et gambader dans un champ. Elle n’est pas seule et il y a des êtres autour d’elle… Elle sent qu’elle fait partie d’une famille, et elle parait jeune dans cette image, elle a peut-être 3 ou 4 mois…

Au fond de sa mémoire, Nala a aussi mémorisé des bons moments, même s’ils n’ont pas été nombreux… Des moments qui ont peut-être existé avant qu’elle ne subisse un choc par un changement de situation environnemental, changement qui l’a enfoncée dans ce sentiment d’abandon, d’insécurité, de peur et de tristesse.

Je m’enfonce davantage dans l’accueil de ce sentiment d’abandon très profond de Nala… Et la libération progressive continue…

Dévoilement

Et tout en se libérant, j’ai accès maintenant à d’autres parties de sa personnalité.

Je ne suis plus  sur l’insouciance d’une jeune chienne qui joue dans un près, mais dans une nouvelle image où elle a grandi. Au-delà de l’aspect physique extérieur d’une chienne, je rencontre Nala dans le sens de sa vraie personnalité d’origine, sa fréquence, son entité, sa vibration…

Telle une renaissance, elle se révèle, elle se montre telle qu’elle est, bien au-delà des apparences…

Car les animaux ne sont pas que ce qu’ils nous montrent dans leur apparence. Ils ont une entité, ils ont une âme, ils ont une fréquence, une caractéristique, et leur présence près de nous à un sens.

Pour Nala, ce sentiment d’abandon c’est se ressentir inutile, et elle est alors coupée de sa connexion avec elle-même. S’offrir à l’humain est son moteur de vie en quelque sorte et lui apporte un sens à son existence.

A ce niveau du soin, je suis attirée vers le cœur, car il s’agit de reconnexion…

Nala a perdu le sens du pourquoi elle est là… Une sensation de vide et de solitude, ou elle n’arrive plus à créer de lien ou de connexion sécurisante avec le monde extérieur… Est-ce qu’elle a raté quelque chose ?…

Et là au niveau de son cœur, je touche profondément sa tristesse, sa peine qui se montre tel un kyste. Je plonge dans un vide absolu dans ce cœur, dans une absence totale…

Nala est figée dans cette zone où même toute attente a disparu… Le temps s’est arrêté dans cette mémoire…

Nala ne sait pas qu’elle est dans une autre réalité aujourd’hui, parce qu’elle ne peut pas la voir. Une nouvelle réalité où elle est libre de vivre, de s’exprimer, où elle est pleinement aimée. Elle n’arrive pas à ressentir la vibration de cette nouvelle vie, car elle est enfermée dans cette douleur mémorielle, logée dans son cœur.  

Un Sauvetage

L’attention que je porte à cette zone du cœur, relance le mouvement petit à petit et crée un nouvel espace qui me donne l’impression de plonger encore plus profondément comme si je tombais au fond d’un puits… Au plus profond de ce puits, se trouve cette petite partie isolée de Nala, la partie la plus fraiche d’elle-même, la partie la plus jeune du chiot, la partie la plus innocente, la plus pure…

Et je m’y approche, je la sens. C’est une partie effrayée… Je m’approche d’elle et elle à peur, elle a peur parce que dans son souvenir, le monde n’a pas toujours été bienveillant avec elle…

C’est une partie effrayée… Contact…

Cette partie est aspirée maintenant dans un tourbillon, une force tourbillonnante neutre sans émotion, une force de lumière qui Est…. Elle est enveloppée par l’énergie de la Source Une, cette énergie de la Vie avec un grand V, qui doucement et progressivement la remonte de ce fond de puits vers son présent…

Sans aucune volonté de ma part, je ressens que ça tire vers le haut encore et encore… Le cœur s’ouvre tel un déverrouillage, le champ s’ouvre et toutes les crispations de peurs se dissolvent…

Nala se trouve elle-même et se libère de ce carcan mémoriel… Elle avait juste besoin d’un regard, d’une écoute, d’un miroir pour s’observer elle-même.

La Liberté

Et maintenant, l’ensemble des courants dans le champ se met en mouvement et tout semble tourner autour d’elle. La poitrine se défige et le champ électro magnétique du cœur s’élargit…

Elle se reconnecte avec le ciel, avec son énergie cosmique, son origine en tant qu’âme, en tant qu’entité. Elle se reconnecte avec sa route, une route infinie qui ne s’arrête jamais, qu’elle soit incarnée ou pas. Sa route est sa ligne de temps qui lui permet de toujours se ressentir en sécurité quel que soient les évènements à vivre.

Nala l’avait perdu, et là elle vient de la retrouver.

Je vois un faisceau de lumière qui part du front, au dessus de ses deux yeux et qui se projette à l’avant, et qui la connecte à une forme du guidance, de certitude de qui elle est et de ce qu’elle a à faire. Elle se reconnecte à son instinct, sa direction instinctive qui la sécurise.

Tout le champ d’énergie autour de son corps, et que je ne voyais qu’au dessous de son ventre en début de séance, est en train maintenant de s’équilibrer entre le dessous du ventre et le dessus du dos. Les énergies sont en train de revenir au dessus du dos, et je rencontre Nala maintenant dans sa souveraineté, son intégrité, elle reprend connaissance de qui elle est, donc sa confiance…

Elle est douce, aimante et bienveillante, elle est magnifique dans sa bonté et générosité. Ella a aussi  une identité de mère, et porte toutes les qualités du féminin …

Je reste encore un peu présente dans cette ouverture qui continue, car il reste quelques douleurs. Ce  ne sont plus des douleurs émotionnelles mais des petites douleurs physiques, des crispations dans les tissus qui lâchent…

Ces douleurs s’atténuant, l’ensemble devient plus léger et plus harmonisé. J’ai à la fois un mélange unifié de matière et de vibration, et je ne perçois plus aucun blocage ni limitation.

Nala Retrouve sa Maitresse

Nala Retrouve sa Maitresse

Nala a la liberté totale de vivre sa vie maintenant avec sa nouvelle maitresse, elle est dans sa liberté de pouvoir aimer à nouveau, de pouvoir se sentir utile pleinement dans sa contribution pour l’humain.

Rien n’est inutile

L’animal est en bonne santé quand il est conscient de son service à l’humain. Il se sent alors vivant et  porteur d’une très haute énergie.

Tout est lumineux maintenant chez Nala, elle est totalement dans son canal ciel-terre.

Je la remercie pour cette rencontre, pour cette expérience vécue.

Même s’il lui a semblé être inutile à un moment, rien n’est inutile. Cette création d’informations effectuée par l’expérience, quelle que soit l’expérience, est d’une utilité primordiale pour l’évolution des mondes. Tout à un sens…

Je la remercie infiniment et je lui souhaite de retrouver sa joie d’antan et d’y rester indéfiniment, son insouciance de l’origine de sa vie.

Et doucement, je lâche le contact.

Témoignage de sa maitresse Dominique A. quelques jours après le soin vibral.

 

J’ai adopté il y a 3 mois une chienne Labrador Nala, de 2 ans et demi.

Elle était de prime abord très craintive et décrite par son ancienne maîtresse comme telle. Après l’avoir eu dans le fond du jardin pendant trois jours car on ne pouvait pas s’en approcher, une dresseuse qu’elle connaissait est venue pour la remettre en laisse.

Laisse qu’elle a gardé un mois et demi jusqu’à ce qu’elle soit un peu en confiance avec moi. Un vrai crève cœur. Je me suis adressée à un vétérinaire comportementaliste a Oloron qui lui a diagnostiqué un syndrome de manque et l’a mise sous médicament.

Un jour j’ai eu une lueur en lisant l’article « une rencontre féline » sur le blog de Catherine. Je l’ai donc appelée et nous avons convenu d’une séance pour ma choupette.

Cela fait maintenant une semaine et j’assiste à une vraie métamorphose de ma chienne qui par moment, fait même preuve de presque trop de confiance en elle… J’accepte au vu de ces deux années à avoir peur de tout et de tout le monde. Avec le temps nous arriverons bien à un équilibre.

Elle est maintenant joyeuse et heureuse. Elle fait son cabri et est très joueuse. Nos multiples ballades  » sans laisse » dans la campagne sont un vrai régal pour nous deux…

Une fois de plus Catherine a réussi un défi et pas des moindres. Je n’en doutais pas vraiment, la connaissant depuis plus de 20 ans, mais quand même chapeau bas Madame.

Je t’embrasse fort. Dominique.

About Catherine ZWICK

Catherine, toujours en quête de connaissances sur la véritable nature de l'être humain et de son univers, nous propose d'expérimenter un alignement vibratoire total avec son Soi, au travers d'une écoute intuitive auranique et quantique.

Partagez avec vos amis!