Prochain Atelier Gratuit de Méditation Vibrale.

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Lundi 19 Août, 2019 à 18H. Ouvert à tous!

Me Contacter personnellement pour inscription.

Une invitation au dialogue vous est proposée en ce jour…

Installez-vous confortablement et prenez le temps de retrouver tout simplement le rythme naturel de votre respiration… A chaque inspiration, accompagnez l’air dans l’ensemble de votre corps, et sentez que vous  n’inspirez pas uniquement avec vos poumons, mais avec toutes les cellules de votre corps, de la tête aux pieds. Et quand vous expirez, de la même façon, vous créez un mouvement sans forcer, jusque dans vos cellules. Vous conscientisez que la respiration ne se passe pas uniquement qu’aux poumons, mais que l’air se propage partout dans le corps, du cerveau jusqu’aux pieds. Continuez ainsi avec une grande délicatesse avec vous-mêmes, sans aucun choc intérieur, tout en laissant l’air caresser simplement et doucement les cellules…

De toute façon, pour plonger en profondeur à l’intérieur de vous-mêmes, vous ne pouvez le faire qu’avec une grande délicatesse, et cela se fait tout seul…

Nous allons nous déplacer dans différentes régions du corps.

Libération des tensions du haut du corps

Dirigez-vous vers la zone du haut de la poitrine au niveau des épaules, et juste ressentez…

Observez si cette zone est totalement libre pour vous, ou si vous avez quelques douleurs, du froid ou du chaud. Observez la diffusion de l’énergie dans cette zone, ou peut être une rigidité…

Vous prenez ainsi le temps de naviguer dans toute la région de l’épaule droite, un peu en dessous, et également au niveau de l’omoplate droite dans votre dos… Et restez un petit moment…

Puis tranquillement vous vous déplacez vers l’omoplate gauche.

Prenez conscience que vous êtes juste en train de vous rééquilibrer par cette écoute qui est une action dans le non faire.

La zone des épaules et du haut de la poitrine est souvent crispée et tendue, car elle retient vos émotions, comme vos peurs par exemple. Percevez si vous avez un côté plus fort que l’autre ou plus dominant par rapport à l’autre. Mais n’analysez pas et n’interprétez pas…

Alors doucement à votre rythme, ressentez les relâchements…

Dialogue entre le cœur et le mental

Maintenant dirigez-vous vers le cœur et restez-y…

Essayez de percevoir si ce cœur a vraiment tout son espace et la possibilité pour s’exprimer. Peut-être que vous percevez une présence près de lui telle une structure mentale par exemple, qui s’impose et qui dit tout savoir…

Bien sûr que vous la connaissez cette structure, mais vous êtes juste un observateur au-delà de tout jugement.

Observez ces deux parties de vous, la partie du cœur et la partie du mental, et surtout leur dialogue. Comment cela se déroule ?

Jouez avec votre imagination : vous avez d’un côté le personnage mental qui gère et qui sait, et il a son utilité, et de l’autre côté vous avez le cœur.  

Voyez-vous une différence entre les deux et comment ils dialoguent ?

Est-ce que vous vous sentez bien en faisant cette observation ?

Est-ce que vous percevez un combat intérieur ?

Peut-être pas mais peut être que oui, et dans les deux cas, c’est juste l’observation qui est importante et de s’arrêter sur le processus.

Vous percevez peut-être ce combat incessant, comme si cela était pour l’instant une promiscuité obligatoire…

Ces deux parties sont-elles unifiées ?

Questionner le cœur

Pour entendre votre réponse, focalisez davantage sur votre cœur et posez-lui la question :

« Est-ce que je te laisse assez de place et est-ce que je t’écoute suffisamment quand tu essayes de me parler ? ».

Les réponses peuvent être éloquentes, amusantes, et venir très vite. Vous êtes en train de toucher vraiment votre authenticité, vous êtes en train de jouer et de vous amuser avec vous-mêmes, de voir vos fuites, vos évitements, vos mensonges, vos peurs, etc.

Vous avez la capacité de vous accueillir où que vous soyez.

Questionner le mental

Maintenant déplacez-vous vers le mental, qui peut tout à fait être près du cœur car il n’est pas essentiellement dans la tête. Le cœur peut être complètement enserré par ce voile mental qui a été créé telle une protection. 

Alors mettez-vous devant ce mental, avec beaucoup de bienveillance et une grande lucidité.

Parlez-lui en lui exprimant votre accueil et restez ainsi devant lui.

Que fait-il ?…

Se met-il en mouvement, est-il à l’aise ?

Imaginez-le comme un personnage. Si une image précise arrive, elle est envoyée par votre conscience. Laissez venir et acceptez l’imagination tel un enfant, et tout ce qui vient est juste. Continuez ainsi votre observation et voyez la position que prend votre personnage mental tout en l’écoutant subtilement parlant, d’une façon totalement neutre, sans aucune émotion, sans aucun jugement. Vous êtes présents à vous-mêmes.

Vis-à-vis de ce mental, vous êtes juste un témoin de son existence structurelle car il est essentiellement une construction, mais qui a été pour vous un outil extraordinaire pour votre expérience sur cette terre. Vous n’êtes donc absolument pas en conflit avec, même si par moment et surtout dans votre éveil aujourd’hui, il vous semble être trop envahissant.  

Aujourd’hui, vous pouvez être un peu fatigués finalement de  toujours ces mêmes scénarios qu’il vous propose.

Finalement est-ce qu’il a vraiment inventé quelque chose ? Ben non…

Alors d’où vient-il ? Comment cela fait-il que vous soyez toujours dans les mêmes scénarios ?

Quelque fois vous aimeriez être libre et qu’il s’en aille, mais non il vous ramène toujours  dans un même fonctionnement.

Pourquoi est-il là et qui l’a créé ce mental, ce personnage ?

C’est vous qui l’avez créé…

Les peurs

Vous ressentez que ce mental est une partie de vous, et qu’il a répondu à des émotions, parce que le mental ne peut pas être séparé des émotions. Le mental finalement a été créé pour vous protéger, et pour vous rassurer. Touchez le pourquoi de son existence, et vous allez vraiment comprendre que cela n’est pas réel. Et en touchant qu’il n’est pas réel, vous ne lui laisserez plus votre pouvoir. A ce moment là le cœur va pouvoir prendre sa place. Le mental c’est vous, vos peurs…

Plongez un peu plus loin en direction de cette peur…  

La peur d’être libre, la peur d’exister, de mourir…

Elle est quoi cette peur ? Ressentez là car elle est devant vous…

La peur de retrouver son origine qui est tellement grande !

La peur de se réveiller de cette illusion limitative de vous-mêmes.

Il est temps maintenant de faire la paix avec votre mental, c’est-à-dire d’accueillir vos peurs irraisonnées, qui représentent l’oubli de Qui vous êtes.

Vous sortez de toute distinction

Il n’y a plus d’agrippement possible,  parce que vous êtes déjà libres. Vous êtes même au delà de ce scénario du combat entre le mental et le cœur. Vous avez juste observé un de vos scénarios qui fait partie du grand scénario de la séparation. Dans ce nouvel état, vous n’avez plus envie de faire une seule distinction entre le mental et le cœur et vous embrassez ces deux parties comme un auto englobement car tout cela est vous.

Avec un regard d’amour pour vous-mêmes, et pour toute votre auto création, prenez-vous dans vos bras et laissez se dissoudre tous vos scénarios qui n’ont plus besoin d’exister. Vous êtes en train d’aller au-delà de ce que vous voyez et percevez.

Alors vous plongez encore plus profondément au-delà même de toutes les limites du corps…

Vous êtes en train de vibrer le Être que vous êtes, et vous n’êtes peut être même plus dans la zone du cœur. Vous pouvez vous trouver dans une sorte de tube ou d’axe central le long de votre colonne vertébrale, qui monte et s’élève tranquillement. Vous êtes en train de reprendre un état de non forme, vibratoire et expansé…

Vous êtes en train d’oublier cette illusion ici-bas et de renouer le contact avec votre signature vibratoire.

Et vous montez doucement, la nuque, la gorge, puis l’arrière du crane, et vous laissez faire tous ces mouvements à l’intérieur de vous, naturellement. Vous suivez en fait ce chemin d’ouverture qui se passe en vous…

Votre respiration s’ouvre davantage, toute la tête dans son ensemble, puis tout d’un coup la poitrine également.

Et presque vous avez un sourire de vous rendre compte à quel point cela a été ridicule finalement de vous être oubliés vous-mêmes. Et vous retouchez cette évidence, parce que derrière tout cela, la bonne nouvelle est que vous n’avez jamais oublié Qui vous étiez car tout est gravé en vous, c’est votre propre constitution. Comment pouvez-vous oublier qui vous êtes ?…

Vous avez cru que vous pouviez oublier Qui vous êtes et voici la plus grande illusion… Était-elle nécessaire pour l’expérience ?

L’ouverture continue car vous ne pouvez plus être enfermés dans une petite boîte. Au fur et à mesure que le haut de votre corps s’ouvre, l’énergie descend davantage dans le bas de votre corps, dans le bassin.

Le bassin, votre siège

En vous installant dans votre bassin, vous reprenez votre force, votre pouvoir et votre identité. Observez sa fluidité, également au niveau des lombaires et du sacrum…

A cet endroit, vous portez tout votre bagage ancestral, toutes vos premières douleurs de séparation par l’incarnation. Vous portez la mémoire de votre naissance sur cette terre…

Quoique vous ressentiez, observez ce processus, car il est tellement bon d’être présent à soi-même, et de sentir que toutes les parties de ce corps vous aiment infiniment. La moindre de vos cellules attend que vous posiez un regard sur elle et vous êtes en train de le faire sans jugement. Vous avez juste envie de faire cette rencontre et de la vivre. Et en même temps le bassin bouge dans cette joie   de rejoindre les autres parties, votre corps s’unifie car un seul point qui vibre va faire vibrer les autres parties du corps.

Tout le monde dans ce corps est au courant instantanément de ce que vous faites. Non seulement à l’intérieur de vous, mais aussi le Monde et tous les Mondes et tous les univers, et au-delà…

Toutes les étoiles sont à l’intérieur de vous et vous êtes en train de bouger tout cela.

Vous êtes en train de toucher votre grandeur. Comment pouvez-vous être limités, comment pouvez-vous vous auto limiter ?

Vivez l’évidence et la joie de la vivre.

Accompagnez l’énergie qui descend dans les jambes et qui se diffuse dans la terre, et même au-delà de la terre…

Vous êtes libres

Est-ce que vous vous sentez différents par rapport au début de cette méditation ?

Faite votre propre conclusion intérieure… Est-ce que vous pensez que maintenant vous serez comme avant quand votre mental essaiera de vous rattraper dans un de vos scénarios ?

Vous pourrez le désamorcer plus vite en souriant de vous-mêmes et en ressentant que tout agrippement n’est plus nécessaire. Vous serez de plus en plus heureux car vous n’aurez plus de peur.

Ressentez votre paix, votre connexion avec vous-mêmes, votre infinité…

Vous êtes hors de toute dimension et de toute forme, vous Êtes.

About Catherine ZWICK

  • Facebook
  • Pinterest
  • Twitter
  • Evernote
  • LinkedIn
Catherine, toujours en quête de connaissances sur la véritable nature de l'être humain et de son univers, nous propose d'expérimenter un alignement vibratoire total avec son Soi, au travers d'une écoute intuitive auranique et de multiples technologies de soin quantique.

Pin It on Pinterest

Share This